Présentation de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique

Présentation de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique

Le directeur général du développement de l’économie numérique, Guy Roland Ntsimba a procédé à la présentation de la stratégie nationale de développement de l’économie numérique, au cours d’une cérémonie tenue ce 09 Août à Brazzaville.

Au cours de cette brillante présentation, Guy Roland Ntsimba a fait l’économie de ce document pour éclairer la lanterne des différents partenaires exerçants dans le secteur du numérique. Il s’agit de la nouvelle stratégie à mettre en œuvre par le gouvernement pour faire de l’économie numérique un levier majeur de la compétitivité des entreprises, l’attractivité du Congo en matière d’investissements directs étrangers et la diversification de l’économie. Selon : La vision Congo digital 2025.

En somme, l’objectif poursuivi est de « favoriser un accès équitable aux services numériques pour tous les citoyens ; développer de nouvelles compétences et des activités innovantes, créatrices de valeurs ajoutées ; moderniser les visages et les pratiques des services publics et développer les contenus numériques ; mettre en place les principes d’une bonne gouvernance du numériques ; garantir la sécurité et la protection de la vie privée des utilisateurs dans le cyberespace » et enfin, « engager le Congo vers l’innovation numérique pour en faire une cyber référence en Afrique centrale. » a souligné le directeur général.

Pour sa part, le ministre Léon Juste Ibombo, des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, qui a parrainé la cérémonie a explicitement relevé les préoccupations du gouvernement à ce sujet  « La vision Congo digital 2025 présente un Etat des lieux du secteur du numérique en République du Congo et propose pour atteindre le développement de ce secteur, 3 piliers avec des axes stratégique bien précis. »

En effet, ces axes stratégiques s’articulent autour du E-citoyen, le E-gouvernement et le E-business. Ce, par la création d’un cadre juridique et institutionnel, des infrastructures et la formation des ressources humaines, l’innovation et la diversification des produits et services dont la confiance (la lutte contre la cybercriminalité).

Dans le même élan, Léon Juste Ibombo a rappelé que « l’économie numérique est un ensemble d’enjeux technologique, industriel, économique mais aussi et surtout des enjeux de citoyenneté, des enjeux politiques au sens noble du terme (…) Nous ne devons pas subir la quatrième révolution numérique, mais plutôt la vivre pleinement afin d’en saisir toutes les potentialités en modifiant nos manière de travailler jusqu’au cœur de nos services publics. »

Aussi,  les startuppers ont été invités à livrer leurs impressions, suggestions et critiques autour du document. Nombreux d’entre eux ont déploré l’absence de financement et d’accompagnent pour la promotion  des jeunes entreprises (individualité et très petites entreprises) qui ont déjà fait leur preuve dans le secteur. C’était lors de la séance des questions-réponses avec le ministre de tutelle.

Au-delà de ces belles aspirations du gouvernement traduit dans l’approche de cette stratégie nationale élaborée par la direction générale du développement de l’économie numérique, celle-ci inclue certes la formation et l’accompagnement de la jeunesse à exploiter pleinement les atouts de l’économie numérique. Devra donc suivre, le financement tant du côté du gouvernement que des partenaires pour atteindre cet objectif.