Forum sur la gouvernance internet (IGF) 2020

Forum sur la gouvernance internet (IGF) 2020

La réunion qui se tient les 18 et 19 juin par visioconférence constitue une plateforme nationale d’échanges équitables, transparents et reflétant la nécessité d’une plus grande inclusion des acteurs dans le développement de la gouvernance de l’Internet. 

 Sous l’égide du ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, plus précisément de la direction générale du Développement de l’économie numérique et des Nations unies, le Forum sur la gouvernance de l’Internet (IGF) 2020 se tient sur le thème « Internet, digital et covid-19 : Perspectives et transformations ».

Un thème qui rappelle une fois de plus la nécessité d’une meilleure appropriation des ressources internet, au moment où le monde s’offre opportunément, depuis quatre mois, l’occasion d’expérimenter le télétravail et les autres formes d’administration électronique, en raison de la confiscation par la Covid-19 des libertés individuelles et collectives. L’IGF se révèle comme une opportunité de poser la réflexion sur comment la Covid-19 crée une nouvelle conjoncture d’accélération de la transformation digitale.

Au-delà, le forum se charge de faciliter l’échange d’informations et de bonnes pratiques autour des politiques multisectorielles, des normes et approches réglementaires qui garantissent un accès équitable et abordable ainsi qu’une bonne gestion des ressources critiques et fondamentales de l’Internet.

L’édition IGF-2020 réunira plusieurs participants composés d’experts au niveau national et régional. Un retour d’expérience et une participation active de tous les acteurs lors des différentes sessions devront mettre en lumière les questions actuelles et émergentes sur la gouvernance de l’Internet afin de favoriser la durabilité, la robustesse, la sécurité, la stabilité et le développement d’Internet.

Des sessions et des Keynotes animés par des experts

Le panel gouvernemental sur le thème « L’usage de l’internet dans la gestion des catastrophes ou pandémies » réunira les ministres Bruno Jean Richard ITOUA, de l’Enseignement supérieur ; Léon Juste IBOMBO, des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Jacqueline Lydia MIKOLO, de la Santé, de la Population, de la Promotion de la femme et de l’Intégration de la femme au développement et Antoinette  NDINGA DZONDO des Affaires sociales et de l’Action humanitaire.

On note également des keynotes comme celui sur la gouvernance internet qui sera fait par Rodrigue GUIGUEMDE, directeur général du développement de l’industrie numérique du Burkina Faso, vice-président du GAC/ICANN. Sous la même forme, le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, chargé de l’Alphabétisation du Congo, Anatole Collinet MAKOSSO, interviendra sur la télé-éducation, en référence au programme récemment mis en place par ce département pour poursuivre la formation des élèves en classe d’examens pendant le confinement. Le ministre Thierry MOUNGALLA, en charge de la Communication et des Médias est également attendu autour de la « transition digitale ».

Plusieurs sessions sont organisées pendant ces deux jours, à l’instar de celle portant sur « Les infrastructures face aux défis du télétravail et de l’éducation au Congo », avec comme intervenants les directeurs généraux de l’Agence de régulation des postes et communications électroniques, Louis Marc SAKALA, et de MTN Congo, Ayham MOUSSA. Autre session à épingler, « la cybercriminalité et les lois en vigueur au Congo », avec comme participants le directeur général du développement de l’économie numérique et le chargé de programmes cybersécurité UIT Afrique centrale et Madagascar, Serge Valery Zongo.

Plusieurs experts comme Jérôme IWANDZA, Vérone MANKOU, Idriss Antonin BOSSOTO, Laeticia NKAKOU, François AMBENDE ou encore Rolland ONDELI interviendront pendant ces deux jours.

S’appuyant sur les objectifs de développement durable des Nations unies et le mandat confié lors de la deuxième phase du Sommet mondial sur la société de l’information à Tunis (SMSI), le Forum sur la gouvernance de l’Internet (IGF) est une activité dirigée par les Nations unies lancée en 2006 en tant que plate-forme mondiale pour le dialogue politique multipartite sur les questions actuelles et émergentes sur la gouvernance de l’Internet.